• By: ACB54
  • Categories:

Chaque année, l’ACB54 propose de partager un moment de cinéma avec le public intitulé « Cinéma d’Automne » « Isura n lexrif ». Cette 10ème édition inscrite sous le thème « Mythes et traditions », l’Association de Culture Berbère de Meurthe et Moselle a fait le choix de l’ouvrir au plus grand nombre de ses concitoyens en vue de leur faire (Re) découvrir l’histoire du peuple berbère et ses traditions.

Ce cycle « Cinéma d’Automne » vient compléter notre programme d’action au service de la diversité, de solidarité, l’égalité, de la tolérance…, valeurs portées par l’ACB54.

Programme :

Inscrite dans le cadre de notre programme d’échange autour de la culture et de l’histoire, L’ACB54 met en place la projection de deux films traitant des traditions et de l’histoire des berbères.

Cette programmation aura lieu :
jeudi 7 et Vendredi 8 décembre 2017 à 20h à l’Institut Européen du Cinéma et de l’Audiovisuel (I.E.C.A) à Nancy (10 Rue Maréchal Ney)
En présence des réalisateurs !
Entrées libres !
 
 
Jeudi 7 décembre 20h : « Avehri n lmut » (le souffle de la mort) avec la présence du réalisateur Mokrane HAMMAR.
Synopsis : l’histoire d’un village accoutumé à une vie sereine, qui se voit soudainement éclaboussé par une calamité appelée « le souffle de la mort ». Ce souffle énigmatique est-il contagieux ? Nul ne peut attester sa provenance.
Un mendiant, transportant sur son dos un panier, sillonnait les ruelles du village, criait à qui voulait l’entendre : « qui veut acheter des parfums ? des rouges à lèvres ? des fruits du conifère… ».
 
 

 

Vendredi 8 décembre à 20h : « House in the fields » (la maison dans la prairie) avec la présence de la réalisatrice  Tala HADID.
Synopsis : House in the Fields est un film qui examine la vie d’une communauté amazighe rurale isolée dans la région sud-ouest du Haut Atlas. Le film suit la vie de certains villageois, plus particulièrement deux sœurs adolescentes, l’une qui doit abandonner l’école pour préparer son mariage, et l’autre qui rêve d’être avocate.
 

Leave a Reply